Mahé Boissel née en 1951 est une artiste française aux multiples facettes. Elle s’exprime par le dessin, la peinture et la broderie. Elle entretien également un rapport étroit à la matière, presque vital, qu’elle transmet au travers d’assemblages et d’installations.

 

Ses dessins épurés ou saturés exécutés au crayon, stylo, pastel, feutre mettent en scène un monde onirique peuplé de personnages, d’animaux, de monstres gentils ou mauvais. Le trait assuré, vif interpelle le spectateur par son expressivité. Ses représentations nous renvoient à nos peurs, nos colères, nos illusions, pas uniquement celles qui nous font trébucher mais également celles qui nous donnent l’énergie de continuer. 

 

Ce bonhomme nu semble exécuter une danse ethnique sur un fond foisonnant comme des milliers de visages tournés vers lui. Son regard qui fixe un point indéfini à côté du spectateur montre l’état de concentration dans lequel il se trouve. Il est en lui-même et par le même coup, nous exclue physiquement de cette scène. On dirait que le danseur, tendu dans une figure complexe, les pieds au sol, les jambes croisées, les bras tendus en l’air vers le ciel portant un bâton arqué va tourner sur lui-même. Tout ramène au cercle, le mouvement de son corps, le bâton, ses cheveux, symbole de la circulation de l’énergie. La vigueur du trait transmet cette vitalité tourbillonnante.

Petit Bonhomme, pastel, 29 x 21 cm 2019