Avant l’alerte du crépuscule

Écrire les oiseaux avec la plume

Fermer les yeux pour mieux voir

Reprendre le souffle antérieur

J’aiguise mon acuité

Je m’arrache à la nuit

D’un bistouri précis

Je prélève ce qu’il reste de rose

Dans le jour qui se lève